Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Education : C’est l’année de la Marseillaise à l’école

Jeudi 4 février dernier, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que l’année scolaire 2016 serait celle de la Marseillaise. Comprenez par là que la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche souhaite que tous les élèves de France soient désormais portés par l’esprit de la République. Un mouvement patriotique amorcé dans nos écoles à la suite des attentats de Charlie Hebdo.

"L’année de la Marseillaise", a d'abord pour objectif d'accompagner les enfants dans la compréhension de l’hymne national : « C’est un hymne dont on a bien vu qu’il est rassembleur, qu’il permet de porter un certain nombre de valeurs de la France, de combat pour la dignité de l’homme pour les libertés, a expliqué Najat Vallaud-Belkacem, C’est important que les enfants comprennent à travers cet hymne ce qu’est la République, ce qu’est l’Histoire de la France, ce que sont nos valeurs. »

Si certains parents s’inquiètent déjà de la violence contenue dans notre chant national et de la réception que pourraient en avoir nos enfants, la ministre de l’Education nationale, elle, relativise cette angoisse : « Quand vous vous rendez dans une classe auprès de jeunes élèves, vous vous rendez compte qu’il n’y a pas du tout les mêmes débats, les mêmes interrogations », note-t-elle. Priorité est donnée à la pédagogie et au savoir pour remettre dans son contexte l’écriture de la Marseillaise : « Au contraire, ça leur (les élèves) fait plaisir de comprendre l’historique de ce chant, de comprendre comment il a pu traverser les siècles et tenir aussi longtemps, de comprendre pourquoi ça fait vibrer quand dans un stade de foot on l’entonne, pourquoi c’est ce chant-là qui est utilisé dans les cérémonies d’hommages devant les monuments aux morts, pour rendre hommage aux victimes du 13 novembre. »

Une année tricolore

Cette année « bleu, blanc, rouge », voulue par le Président de la République dans nos école, verra la mise en œuvre de diverses activités : chorales scolaires, expositions, projections cinématographiques, concours organisé sur You Tube… jusqu’au colloque final organisé en décembre. Sensibiliser les enfants aux valeurs de la République est évidemment respectable, voire essentiel, mais ça-et-là, des voix s’élèvent déjà pour évoquer une surenchère gouvernementale post-attentats qui pourrait se métamorphoser en un ras-le-bol national.

La rédaction d’Intellego vous recommande également :

¤ Pourquoi une journée de la laïcité est-elle utile ?

¤ La Charte de la laïcité

Marie - © www.intellego.fr 2016


Tag(s) : #Education civique et morale, #Education nationale France, #Maternelle

Partager cet article

Repost 0