Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France se qualifie dans la douleur pour les quarts de finale (Euro 2016 )

La lumière est venue d’Antoine Griezmann, comme dirait l’autre. Un doublé en trois minutes de l’attaquant de l’Atlético Madrid, dimanche après-midi au Parc OL de Décines-Charpieu (Rhône), a permis à l’équipe de France de renverser l’Irlande (2-1) et de se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro, où elle retrouvera l’Angleterre ou l’Islande, dimanche 3 juillet au Stade de France (21 heures).

On imagine sans peine l’immense soulagement de Didier Deschamps et ses hommes, tant la rencontre a parfois pris des allures d’interminable calvaire, face à une équipe dont on se doutait qu’elle chercherait davantage à démolir son adversaire qu’à construire du jeu. Les Irlandais ont été fidèles à eux-mêmes, volontaires, vaillants, parfois violents, et les Bleus, qui s’attendaient à buter sur une formation regroupée derrière, se sont infligé un handicap supplémentaire d’entrée de jeu.

Lire aussi : Euro 2016 : revivez la qualification de la France face à l’Irlande

Le début de tournoi nous avait habitués à des fins de match à frissons. Il n’a, cette fois-ci, pas fallu attendre une minute pour en vivre un très pénible : on jouait depuis cinquante-neuf secondes quand Paul Pogba, revenu comme un dératé pour combler les trous que la première offensive verte avait creusés dans la défense bleue, faucha Shane Long dans la surface. Penalty. Brady, poteau rentrant. 1-0, un score autant imputable à la faute de Pogba qu’au dégagement aléatoire de Koscielny et à la glissade malencontreuse de Rami qui l’avaient précédée.

image: http://s2.lemde.fr/image/2016/06/26/534x0/4958431_6_8907_paul-pogba-accroche-shane-long-et-concede-un_ee5d28b698d60188ac57442d40f59908.jpg

Subitement, 5 000 Irlandais se sont mis à faire plus de bruit que 55 000 Français dans l’enceinte lyonnaise, tandis que les Boys in Green battaient sans doute un record du monde en se mettant à jouer la montre à quatre-vingt-huit minutes du coup de sifflet final. Les techniciens en maillot bleu se sont alors cassé beaucoup de dents sur les tâcherons en maillot blanc, et on s’est dit qu’après la Croatie la veille face au Portugal (0-1) la France allait apprendre à son tour que ce ne sont pas toujours les plus beaux qui gagnent.

Loin d’être géniaux, les Bleus monopolisaient le ballon et se procuraient plusieurs occasions. Duffy enlevait de l’occiput un ballon que Giroud, sur un centrede Griezmann, s’apprêtait à catapulter dans le but (12e) ; Griezmann lui-même, de la tête (18e), puis de l’extérieur de la surface (22e), faisait brillerRandolph, avant que Pogba, maltraité par les rugueux milieux adverses tout au long de la rencontre, ne voie son magnifique coup franc sorti en catastrophe de la lucarne par le portier irlandais (23e).

SOURCE

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0