Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez cet article en ligne sur la dépêche de Kabylie
L’ex-CEM Nouveau a abrité, jeudi dernier, un séminaire des enseignants de français du primaire, organisé par l’inspection de langue française des circonscriptions d’Akbou et de Seddouk. Au menu du programme : présentation du nouveau programme de français de 5e année primaire préparé par la commission nationale des programme du Ministère de l’éducation et proposition d’un recueil de sujets destiné aux élèves de fin de cycle primaire.
 

De prime abord, M. Amouri, inspecteur de langue française, a passé en revue le programme de 5e année primaire remodelé afin de s’inscrire dans la continuité des réaménagements déjà effectués dans les programmes de 3e et 4e année primaire. On relève de ce programme dont la mise en application est prévue pour l’année scolaire 2009/10, deux nouveautés majeures : l’introduction des actes de parole et l’enseignement implicite de la grammaire textuelle. Les contenus grammaticaux sont également enrichis. Outre les situations de communication déjà étudiées en 3e et 4e année qui seront consolidés en 5 année, l’apprenant découvrira de nouveaux et pertinents actes de paroles, tels que : demander son chemin/ montrer le chemin à quelqu’un, exprimer/défendre son opinion, accepte/refuser, justifier, demander la permission, conseiller, etc.      

Décidément, ces nouveaux remaniements rendraient l’apprentissage de la langue de Molière plus agréable pour les enfants algériens et contribuerait à leur faciliter l’accès aux NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de communication.            

Par ailleurs, la démarche pédagogique s’appuie toujours sur l’approche par compétences (APC) en vigueur depuis la mise en place par le Ministère de l’éducation nationale de la dernière réforme du système éducatif. Une réforme qui a pour but d’adapter l’école algérienne aux exigences de la modernité et rendre l’élève capable d’agir concrètement au quotidien, d’accéder à la société de l’information et d’être un citoyen du monde.

Cette méthodologie met l’apprenant (l’élève) au centre des préoccupations des programmes scolaires, « il est le pivot de la relation pédagogique », pour reprendre le propos de M. Amouri. Désormais, l’élève construit lui-même son savoir qu’il réinvestit dans des situation-problème. Dans cette optique, les savoirs (apprendre des graphies, des sons, des mots, …), les savoir-faire (savoir conjuguer un verbe, mettre un nom au pluriel, accorder un verbe, …), les savoir-être (vérifier son écrit, exercer sa vigilance orthographique, …) sont ainsi mobilisés par l’élève afin de s’exprimer, produire des textes ayant un lien avec la vie de tous les jours, rédiger une lettre, un e-mail, un reçu, une facture, etc.     

 Enfin, dans le but de permettre aux actuels élèves de 5 année de se préparer dans de meilleures conditions à l’examen de fin de cycle primaire, le CNIIPDTICE (Centre National d’Intégration des Innovations Pédagogiques et de Développement des Technologies de l’Information et de la Communication en Education) met à la disposition des enseignants une série de sujets (avec corrigés, barème et grilles d’évaluations) conformes aux instructions contenues dans le guide méthodologique distribué par l’ONEC et reprenant les différents types de textes étudiés en 5e AP (narratif, descriptif, dialogué, prescriptif, informatif, explicatif, documentaire).

Karim Kherbouche

Tag(s) : #Stages et formations

Partager cet article

Repost 0