Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Picasso-Colombe-de-la-paix.jpgIls s’appellent Hanane, Yasmina et Nabil. Ils sont jeunes, 16 ans, ils ont du talent à revendre et sont animés d’un grand humanisme  l Ce sont les heureux lauréats du concours sur le dialogue interreligions, initié par l’ambassade des Etats-Unis à Alger, en collaboration avec les Scouts musulmans algériens (SMA) l Une belle leçon de tolérance.

Sous les auspices de l’ambassade des Etats-Unis à Alger, en collaboration avec les Scouts musulmans algériens (SMA), et dans le cadre de ses activités culturelles, un concours d’écriture a été lancé à l’endroit des collégiens et lycéens algériens, portant sur le «Dialogue interreligions», promouvant la tolérance, l’humanisme et la fraternité entre les peuples.
Les candidats devaient rédiger un texte sur le dialogue des religions quant à des questions internationales ou nationales liées au sujet, sur des perspectives historiques ou sur une expérience personnelle à travers laquelle les participants décriraient le concept, le rôle, la forme et le but du dialogue des religions dans le monde moderne.

La créativité et l’analyse critique étaient des critères à encourager. Aussi, le jury, composé des journalistes Mohamed Baghali, Brahim Takhroubt, Karim Kebir et Yazid Aït Mahieddine, du professeur universitaire Tahar Bellal et du membre du SMA Réda Bastandji, a eu l’insigne honneur de sélectionner les trois meilleurs articles parmi une profusion de textes. Aussi, une  réception de remise des prix a été organisée, jeudi soir, à la résidence du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Alger, William Jordan, en l’honneur des trois heureux élus et en présence de leurs parents, de Nouredine Benbraham, président des Scouts musulmans algériens, de journalistes, des personnalités de la société civile et d’amis de toutes confessions.

Esprit de paix

Dans son allocution, William Jordan exhortera : «La foi religieuse est source de compréhension, compassion et d’acceptation de l’autre. Les Croisades, l’Holocauste et le 11 Septembre furent terribles pour les gens qui ont vécus. La foi ne doit jamais être une source de division mais d’esprit de paix et de tolérance… ». Abondera dans le même esprit de tolérance, Nouredine Benbraham : «Il s’agit de forger nos idées pour rapprocher la jeunesse et la motiver sur la réalité et pour le futur. Et ce, à travers ce projet prônant l’expression, la tolérance, la fraternité, la paix et le respect mutuel. Merci au staff de l’ambassade des Etats-Unis et félicitations aux jeunes et aux membres de leur famille…».

Les lauréats sont : Premier, Ouaari Nabil, 15 ans,  lycéen et excellent élève de Constantine, aimant la lecture, violoniste et basketteur, classées ex aequo, Mokhbi Hanane, 16 ans, lycéenne de Mostaganem, passionnée d’écriture, et Benbrahim Yasmina, 16 ans, de Tizi Ouzou, passionnée de politique et désirant devenir journaliste. Les trois jeunes auteurs ont lu respectivement leur texte d’excellente facture aux valeurs universelles et cardinales promouvant la paix, la tolérance et le respect d’autrui. Les trois gagnants se sont vus offrir une bourse d’une année dans une école, de leur région, de langue anglaise ainsi qu’un ordinateur portable et des lots de livres en anglais et en arabe.

La difference, une richesse 

Hanane Mokhbi, à l’issue de la réception, nous confiera : «C’est ma mère qui m’a encouragée à participer à ce concours. Le thème portant sur le dialogue des religions m’a interpellée en tant qu’humaine et musulmane. Notre religion, l’Islam, nous enseigne la tolérance et le respect de l’autre et de sa religion.
Il faut s’accrocher, s’ouvrir sur le monde.» Benbrahim Yasmina, qui adore la chronique Point Zéro de notre collègue Chawki Amari – c’est dire combien cette jeune fille s’intéresse à la politique – nous lancera cet «aphorisme» : «Il faut s’enrichir de la différence des autres !» Une belle leçon d’espoir et d’espérance !

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0