Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

edouard-glissant.jpgL’écrivain martiniquais, poète, chantre de la créolité et du Tout-monde, s’en est allé. Il était agé de 82 ans.
L’oeuvre magistrale de Glissant est celle d’un écrivain très engagé dans le combat anti-colonialiste. Son premier roman, la « Lézarde » (1958, Prix Renaudot), itinéraire d'un groupe de jeunes anti-colonialistes martiniquais, lui vaut la reconnaissance de l'avant-garde littéraire parisienne. Il écrit pour le théâtre « Monsieur Toussaint » (1961) en hommage au révolutionnaire haïtien [Toussaint L'Ouverture].
Militant anti-colonialiste signataire en 1960 du « Manifeste des 121 » sur le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie, il est arrêté en Guadeloupe l'année suivante pour son implication dans le Front Antillo-Guyanais et assigné à résidence en France. De retour en Martinique en 1965, il fonde l'Institut Martiniquais d'Etudes (1967) puis la revue Acoma (1971).
Edouard Glissant avait récemment pris position contre la politique de l'immigration de la présidence Sarkozy en signant avec Patrick Chamoiseau un manifeste « Quand les murs tombent. L'identité nationale hors la loi ? » En 2007, il a fondé l'Institut du Tout-monde, "site d'études et de recherches dédié aux mémoires des peuples et des lieux du monde", pour favoriser "la pratique culturelle et sociale des créolisations".

Voir l'article Edouard Glissant sur Wikipédia

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0