Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus de 25 animateurs associatifs, venus des quatre coins du pays, ont pris part à une formation sur l’interculturalité organisée, dernièrement, par l’Etoile Culturelle d’Akbou, au niveau de son siège. 

Cette formation a été encadrée par Ahmad Aminian, islamologue, historien des religions et philosophe. « Cette rencontre avec les acteurs associatifs est une occasion pour améliorer leur encadrement et leur formation. Ainsi, je tiens à rappeler que ces trois jours de formation entrent dans le cadre du programme de développement stratégique des réseaux (PDSR), de la fondation Anna Lindh, dont l’AEC est le chef de file du réseau algérien », explique M. Salhi Mouloud, président de ladite association. Au cours de ces jours de formation, le formateur, Ahmad Aminian est longuement revenu sur l’objectif qui se fixe, selon lui, à doter les animateurs associatifs de compétences, il insiste également sur les notions de formation, d’information, de compétence,… etc. Il définit cette dernière comme « les capacités d'un individu à exercer une fonction ou à réaliser une tâche, généralement dans le cadre d'un travail ». Selon l’orateur, la compétence se décline en savoir-faire et en savoir-vivre. Et d’ajouter tout en signalant que la compétence interculturelle est « la capacité de percevoir les systèmes de classement à l’aide desquels fonctionne une communauté sociale. Ainsi que la puissance des acteurs à saisir, à comprendre, à expliquer et à exploiter positivement les données polyculturelles dans une situation de communication et d’organisation, et enfin la capacité d’interpréter les actes de communication intentionnels », a-t-il expliqué. Par ailleurs, le projet interculturel réalisé par le centre culturel « Omar Khayam » de Bruxelles, s’intitulant « le voyage magique d’un certain zéro », a été mis en débat au cours de cette formation, « ce projet vise à lutter contre les discriminations religieuses et raciales et pour instaurer le dialogue, l’amitié et la compréhension entre les peuples et les cultures », dira-t-on M. Salhi. Pour ne pas rester là, un forum a été crée pour permettre, aux participants à cette formation, de continuer le débat sur le sujets de l’inter culturalité. À souligner au final, qu’une dizaine d’associations de la région d’Akbou entament d’ores et déjà un cycle de quatre formations sur « la gestion de cycle de projet, la gestion administrative et financières, ainsi que la communication ». Ces formations sont animées, selon notre interlocuteur, par trois jeunes formateurs issus de l’AEC, entrant dans le cadre du projet « FORM’ALGERIE ».

Menad Chalal

La Dépêche de Kabylie

Tag(s) : #Association Etoile Culturelle d'Akbou

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :