Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’imparfait est un temps du passé. Il sert surtout à exprimer un fait en cours d’accomplissement, une habitude ou un fait qui se répétait dans le passé.

Pendant que je t'attendais dans la gare, je téléphonais à ma mère pour la prévenir de mon arrivée.

La semaine dernière, ma femme était souffrante, elle avait la grippe et elle ne pouvait pas aller à la fête des Dumez.

Il pleuvait sans cesse  et les enfants ne pouvaient pas aller au parc.

Quand j’étais enfant, je jouais beaucoup au foot.

Il grignotait à longueur de journée.

Nous allions au stade tous les jeudis et vendredis.

L’imparfait est employé aussi employé pour la description dans un récit au passé.

Nous y sommes arrivés tôt dans la matinée. La journée était belle. Le soleil envoyait ses rayons qui nous réchauffaient le corps. La région était magnifique. Au loin, les sommets des montagnes semblaient s’accrocher au ciel bleu azuré. Notre guide était un homme grand et fort. Il avait des moustaches proéminentes. Il paraissait avoir la quarantaine.   

Imparfait / passé composé : L’imparfait exprime une action en cours d’accomplissement quand une autre action s’est réalisée. 

Quand tu as sonné (passé composé) à la porte, je me douchais (imparfait), je ne pouvais (imparfait) donc pas ouvrir.    

-L’imparfait de l’indicatif se forme comme suit :

verbes 1e groupe

radical de l’infinitif + terminaison

verbes du 2ème groupe

radical du participe présent+terminaison

je respirais     nous respirions

tu respirais     vous respiriez

il respirait        ils respiraient

Elle respirait    elles respiraient [1]

je finissais     nous finissions

tu finissais     vous finissiez

il finissait       ils finissaient

elle finissait   elles finissaient

Autres cas : Pour former l’imparfait de l’indicatif, on ajoute les mêmes terminaisons aux radicaux soulignés des verbes suivants :

verbe

radical

verbe

radical

avoir

être

faire

aller

vendre

boire

pouvoir

écrire

j’avais

nous étions

ils faisaient

elles allaient

nous vendions

nous buvions

ils pouvaient

Elle écrivait

prendre

lire

voir

devoir

vouloir

croire

s’asseoir

tu prenais

vous lisiez

vous voyiez

nous devions

vous vouliez

vous croyiez

je m’asseyais

(je m’assoyais)

L’imparfait peut également être exprimé, notamment dans langue familière, par la formule être à l’imparfait + en train de.

Je jouais au ballon = j’étais en train de jouer au ballon.

IImparfait/ Passé composé : l’imparfait permet d’exprimer une action inachevé quand une autre se produit.

Maman faisait le ménage quand mon père est arrivé à l’improviste.

Plus-que-parfait

Le plus-que-parfait est un temps du passé. Il indique un fait qui s’est produit avant un autre fait passé avec un intervalle de temps entre les deux.

Hier, j’ai perdu le livre que ma femme m’avait offert à l’occasion de mon anniversaire.  

Heureusement que nous avions pris le bus avant l'éclat des orages.

Je suis arrivé à midi à Alger, je m’étais levé à sept du matin.

Quand tu as téléphoné, j’avais déjà fini d’écrire mon article.

Quand tu as téléphoné, je n’avais pas encore fini d’écrire mon article.

Le plus-que-parfait est formé avec l’auxiliaire avoir ou être (conjugué à l’imparfait) suivi du participe passé du verbe conjugué.

J’avais oublié

Tu avais bu

Il / Elle avait écrit

Nous avions vendu

Vous aviez offert

Ils / elles avaient connu

j’étais sorti (e)

tu étais arrivé (e)

il / elle était descendu (e)

nous étions venus (es)

vous étiez montés (es)

ils / elles étaient retournés (es)



[1]  La terminaison « aient » se prononce comme « ait » ou « ais » : [ε].

Exemple : "ils respiraient" se lit [ilʀεspiʀε], de même pour "il respirait".

 

Tag(s) : #Apprendre à parler français

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :