Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Révolution EgypteUne coordination nationale autonome des étudiants vient de voir le jour en Algérie. Celle‑ci a été créée, vendredi 4 mars, lors d’une réunion tenue à Béjaïa à l’initiative de collectifs d’étudiants de huit universités algériennes. Il s’agit des universités de Constantine, de Batna, de Béjaïa, de Sétif, de Tizi Ouzou, de Boumerdès, d’Alger et de Mostaghanem. « (…) Face à un pouvoir, sourd et muré dans son archaïsme, qui répond aux manifestations pacifiques par la matraque, la propagande et surtout la déstabilisation des étudiants par le biais d’une administration soumise et des organisations satellites corrompues, les comités autonomes des différentes universités du pays, réunis, ce vendredi 4 mars 2011, à la résidence universitaire Aamriw de Bejaïa, proclament la création de la coordination nationale autonome des étudiants », lit‑on dans un communiqué rendu public ce samedi 5 mars.

Les initiateurs lancent un appel aux étudiants à travers tout le territoire national pour s’organiser en comités autonomes, joindre la coordination et élaborer une plate‑forme de revendications dans chaque établissement pour pouvoir élaborer par la suite une plate‑forme commune. Ils demandent également aux étudiants de boycotter « les pseudos débats » qui devront se tenir en vue de l’élaboration des nouveaux textes devant remplacer le décret 10‑315. Aussi, la Coordination nationale autonome des étudiants évoque‑t‑elle la nécessité de « déjouer les manœuvres des organisations satellites » et observer des journées de grève suivies de sit‑in devant les rectorats le 9 mars. Un mouvement de contestation sans précédent avait été déclenché début février dans de nombreuses écoles supérieures et universités en Algérie. L'élément déclencheur a été le décret N° 10‑315 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires.
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0