Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Taos AmroucheUn film documentaire intitulé «Sur les traces de Taous Amrouche», réalisé par Kareche Sadia, a été projeté récemment à la salle de spectacles de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, dans le cadre du 11e festival du film Amazigh.

Cette œuvre cinématographique retrace la vie et l’œuvre de celle qui a fait connaître son répertoire de chants berbères dès 1937 et qui a sauvé de l’oubli les contes et proverbes kabyles en les traduisant et les publiant en 1966 dans un recueil intitulé «Le Grain magique». Taous Amrouche a publié son premier roman autobiographique, «Jacinthe noire», en 1947 en y relatant une version magique et pudique du racisme de son environnement. Plus tard, en 1960, cette dernière publiera «Rue des Tambourins». Un récit d’événements familiaux antérieurs à Jacinthe noire dont les vacances marquent le retour aux montagnes kabyles. Une carrière d’écrivaine qu’elle clôture avec la publication d’un roman, «L’amant imaginaire» en 1975.
Taous Amrouche, fille de Fadma Amrouche et sœur de Jean El-Mouhouv Amrouche, est née à Tunis le 04 mars 1913. Elle est décédée à Paris le 02 avril 1976. Dans ce film documentaire, Youcef Nacib n’a pas manqué d’évoquer la censure dont elle a été victime lors du 1er festival panafricain d’Alger en 1969.                            

Hamid Meradji
Tag(s) : #Littérature

Partager cet article

Repost 0