Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La curiosité intellectuelle est une délicate petite plante,

qui, en plus d’être stimulée, a surtout besoin de liberté;

sans quoi elle s'étiole et ne manque pas de périr.

Albert Einstein, Discours et entretiens (1879-1955)

Source image: http://www.lyonnais-scrabble.org/actu/3670_animation-scrabble-a-lecole-de-jassans-par-mamie-caco

L’utilisation du scrabble comme support pédagogique dans la classe est une pratique très encouragée en France par le Ministère de l’Education national, de la jeunesse et de la vie associative qui avait signé, en 2012, une convention cadre[1] avec la FFSc (Fédération française du scrabble), à travers laquelle il s’est engagé à « diffuser les informations et promouvoir l’activité auprès des enseignants, etc. ». La FFSc assure, depuis, le rôle « d’organiser des rencontres scolaires, nouer des partenariats locaux avec des écoles et former les personnes-ressources pour développer la pratique de ce jeu dans le cadre scolaire ».

 

Pourquoi un tel intérêt pédagogique pour le jeu en général et le scrabble en particulier ?

Si le scrabble est reconnu comme étant un jeu et est, de facto, une activité « libre, séparée, incertaine, improductive, réglée et fictive »[2], le maintien de sa dimension ludique lorsqu’il est utilisé en pédagogie est-il automatiquement assuré ? D’une manière générale, le jeu et l’éducation, communément considérés comme un oxymore, sont-ils compatibles ?

 

C’est ce à quoi s’intéresse cet exposé qui, en partant du cas de l’utilisation d’un jeu de société, le Scrabble, en pédagogie, cherche des réponses à des questionnements plus généraux sur le rapport entre jeu et éducation. Le sujet est sans doute d’une grande complexité, d’autant plus que la relation entre jeu et éducation demeure imprécise et sujette à toutes les spéculations théoriques. En effet, si le jeu renvoie au plaisir, l’amusement, la récréation et le divertissement ; l’école, elle, renvoie à la notion d’effort et d’apprentissage. En parallèle, l’idée de l’utilisation du jeu dans un but didactique ne date pas d’aujourd’hui et l’éducateur a de tout temps tenté de détourner ou d’adapter le jeu (ou ce qu’il considère comme tel) à la pédagogie.

 

Il est évident qu’une telle étude nécessite un travail d’investigation car il ne s’agit pas de s’interroger si le scrabble est un jeu mais s’il le demeure dans un contexte scolaire. Il est donc davantage question de l’étude des usages et des représentations que de l’objet en soi.

 

Faute de temps pour mener un travail d’enquête, je me limiterai ici à émettre quelques réflexions en me basant sur un corpus (voir bibliographie) des articles et des ouvrages spécialisés pour en déceler des idées qui, j’espère, seront susceptibles d’éclairer le lecteur sur certains aspects du sujet. 

 

Mots-Clés : scrabble, scrabble scolaire, jeu de société, jeu éducatif, coefficient de jouabilité, léga-liberté, indice de ludicité, contrat ludo-pédagogique, attitude ludique, structure ludique, attitude ludique, matériel ludique.  

Cliquer sur le lien en haut de la page ou ici pour télécharger le dossier complet

 

[1] FFSc et Ministère de l’Education Nationale, « Convention Cadre », [en ligne], URL:  ftp://ftp.ffsc.fr/jeunes/Convention.MENJVA.FFSc.pdf

[2] CAILLOIS, Roger, les jeux et les hommes, Paris, Galimmard, 1967, p.42-43, in p.40

SOURCE Image: http://www.lyonnais-scrabble.org/actu/3670_animation-scrabble-a-lecole-de-jassans-par-mamie-caco

Tag(s) : #Ludo-pédagogie

Partager cet article

Repost 0