L’organisateur textuel – qui peut être un mot, une locution, une phrase exprime différentes valeurs, dont :

 Le lieu

En haut, en bas, à côté, sous la table, au sommet, au loin, tout près, etc.

Le temps

En 1974, il y a une décennie, au début, ensuite, puis, etc.

L’addition

De plus, aussi, également, en outre, qui plus est, ajoutons que, etc.

  •  
    •   La succession, l’ordre, l’organisation

D’abord, d’entrée de jeu, en premier lieu, pour commencer, passons maintenant à l’idée, d’une part, d’autre part, enfin, etc.

  •  
    • L’explication

Ainsi, c’est pourquoi, la raison en est simple, en effet, de ce fait, par exemple, etc.

  •  
    • L’argumentation

Il est évident que, à l’inverse, en revanche, il faut convenir que, cependant, par cotre, au contraire, par ailleurs, quoique, etc.

La conclusion, le résumé

En résumé, pour conclure, les faits nous amènent à conclure que, en bref, en somme, pour tout dire, pour terminer, etc.

 

A) Organisateurs pour l’introduction

C’est dans l’introduction qu’on présente le projet de rédaction :: définition du sujet de travail ; annonce du point de vue et des grandes parties de la rédaction. Certains organisateurs textuels servent bien les étapes de l’introduction :

Sujet amené :

Au moment où, au XVIIe siècle, Dans l’œuvre de Gide, A la suite des récentes découvertes… etc.

Sujet posé :

Nous analysons, Nous démontrons que, Nous ne craignons pas d’affirmer que, Nous pensons que… etc.

Sujet divisé :

D’abord, en premier lieu, en première partie, la première partie présentera l’analyse de… etc.

 

B) Organisateurs pour le développement

Le développement est le lieu d’opérations intellectuelles nombreuses et variées : on argumente, on explique, démontre, analyse, compare, oppose… Par conséquent, le choix des organisateurs est considérable. On aura soin de choisir les termes les plus appropriés à la situation

Disons tout de suite que, pour débuter, au contraire, en revanche, s’il est vrai que, on peut douter de, on peut démontrer cette affirmation par, on doit admettre que, d’entrée de jeu… etc.

 

C) Organisateurs pour la conclusion

Avec la conclusion arrive le moment de faire le bilan, de mettre le point final en un mot, de conclure. Plusieurs organisateurs servent à cette fin.

Pour conclure, concluons, nous voici arrivés au terme de notre étude, pour résumer, au terme de notre réflexion, nous pouvons dire que… etc.

 

Points à vérifier

Repérer chaque organisateur textuel et vérifier s’il exprime la valeur recherchée.

Evaluer si les organisateurs textuels de l’introduction soulignent chaque étape avec justesse.

Evaluer si les organisateurs textuels utilisés dans le développement soulignent adéquatement les grandes articulations de la pensée ainsi que le jeu des relations, les mises en relief, les similitudes, les oppositions, etc.

Evaluer si les organisateurs textuels utilisés dans la conclusion conduisent réellement, par leur choix judicieux, à la conclusion de la pensée, à l’achèvement du texte.

 

Tag(s) : #Didactique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog